COEUR POUMON (création 2023)
Écriture & mise en scène Daniela Labbé Cabrera

NikiBoom.jpg

Entre documentaire et fiction,  Cœur Poumon s'écrit à partir d’une enquête menée auprès de soignants et de soignés. Il prend le cœur d’un enfant, comme sujet principal et raconte l’histoire d’une famille au sein d’un service de chirurgie cardiaque. Dans ce service, une enfant pianiste reviens soigner ceux qui l'ont soignée, par la musique.

 

Cœur Poumon interroge le soin, la réparation de nos corps et de nos psychés au travers de cette institution qu’est l’hôpital public. Comment le théâtre peut devenir une chambre d’écho de ce qui agite le monde soignant aujourd’hui ? Comment se répare le cœur, tous les cœurs, ceux des patients : des enfants, mais aussi ceux des parents, le cœur ébranlé des soignants ? 

Le spectacle s'écrit comme un rêve éveillé dans la chambre de réanimation d’un enfant.  Cet espace de ré-animation du corps de l’enfant va devenir aussi celui d’une autre ré-animation: petit théâtre imaginé par les parents pour garder l’enfant “en vie".

Le théâtre d'une enfance et d'un monde à réparer.

 

MISE EN SCÈNE

Daniela Labbé Cabrera

DRAMATURGIE ET COLLABORATION ARTISTIQUE

Youness Anzane

ÉCRITURE

Daniela Labbé Cabrera en collaboration avec les acteurs

AVEC

Hugues Dangréaux

Julie Lesgages

Anne Elodie Sorlin

Bachir Tlili

LUMIÈRES

Jérémie Papin

SCÉNOGRAPHIE

Alexandre Vilvandre avec Daniela Labbé Cabrera

 

COLLABORATION SCÉNOGRAPHIE

Constance Arizzoli

CRÉATION SONORE

Julien Fezans

CRÉATION VIDÉO

Franck Frappa

RÉGIE GÉNERALE

Marco Laporte

ADMINISTRATION - PRODUCTION

Olivier Heredia

PRODUCTION

Collectif I am a bird now

CO-PRODUCTION ET PARTENAIRES (en cours): Festival les Francophonies - de l'écriture à la scène, le Vivat à Armentières, le Théâtre Victor-Hugo de Bagneux, Montévideo à Marseille, le Théâtre du Parc-scène pour un jardin planétaire à Paris, Théâtre de l’Échangeur à Bagnolet.

Le collectif est soutenu par la Région Île-de-France au titre de la Permanence Artistique et Culturelle (PAC).

Photo Niki Boom